Accueil > Projets communaux > Aménagements urbains > Parc des Sépulcrines, Bouillon

Parc des Sépulcrines, Bouillon

Dans le centre-ville de Bouillon, le site des anciennes usines Devilca a été aménagé en zone verte et événementielle.

L'aménagement de la première partie du parc contigu au site des Sépulcrines (partie arborée et esplanade) remonte à 1998. Celui de la seconde partie du parc a été terminé en juin 2011.

Cette deuxième réalisation a permis de soutenir le développement touristique (dont l'Archéoscope Godefroid de Bouillon jouxtant la première partie du parc) et immobilier dans le centre-ville.

En 2012, le Quai des Saulx a été réaménagé au droit et depuis le parc jusqu'au pont de Liège.

Réalisés pour le plaisir des habitants et des visiteurs, ces aménagements ont pour ambition d'offrir un écrin pour l'accueil de nouveaux développements, de réintégrer ce site désaffecté depuis de nombreuses années (suite à la démolition des usines) dans le paysage urbain et de manière générale, d'augmenter l'attrait du centre. Le site est au centre du point de vue depuis l'esplanade du château médiéval vers la ville.

Concrètement, l'aménagement de la seconde partie de la zone de parc comprend :

  • une zone végétalisée (partie haute du parc),

  • une zone événementielle le long de la Semois (partie basse du parc).

Celle-ci accueille spectacles divers, concerts, marchés thématiques, jeux libres...

L'aménagement du Quai des Saulx relie le parc (première et seconde partie) par un espace piéton au pont de Liège (Place Saint-Arnould), et permet ainsi aux usagers de rejoindre agréablement la rive opposée de la Semois.

La Taverne de l'Archéoscope a été réouverte.

Grâce au concours d'IDELUX Projets publics, la Commune de Bouillon a obtenu en 2008 un subside du Gouvernement wallon, dans le cadre du Programme opérationnel Fonds européen de Développement régional (FEDER) - Compétitivité régionale et emploi (2007-2013), en vue de l'aménagement de la seconde partie du parc des Sépulcrines et du réaménagement du Quai des Saulx. Il a bénéficié de subsides du Département des Voies hydrauliques du Service public de Wallonie.

La Commune a bénéficié d'un subside de 90 % sur un montant de 1 153 296,83 euros :

  • 50 % de ce montant, pris en charge par la Wallonie ;

  • 40 % de ce montant, pris en charge par le FEDER ;

  • 10 % de ce montant et les dépassements éventuels, pris en charge par la Commune.