Accueil > Actualité > Parc d'activités de Courtil : une reconversion économique réussie

Parc d'activités de Courtil : une reconversion économique réussie

Quand une ancienne base militaire devient un succès économique

Avant

Après

Le 28/04/2017

Qui aurait imaginé que l'ancienne base militaire de l'OTAN à Gouvy deviendrait l'un des parcs d'activités économiques phare de la province de Luxembourg ?

Ce 28 avril, IDELUX et la Commune de Gouvy ont inauguré les nouveaux aménagements du parc d'activités de Courtil en présence des entreprises qui l'occupent.

Le parc de Courtil : une reconversion économique réussie

La base a fermé ses portes en 1997, après avoir été le siège d'activités militaires, principalement logistiques, de la Bundeswehr depuis 1973. On y a stocké des médicaments, des véhicules, de la nourriture dans dix halls semi-ouverts et trente halls fermés de 1000 m² , et dans cinq « igloos » où étaient conservés les médicaments et poches de sang. Il s'agissait d'un complexe défensif lié à la « guerre froide ». En 1997, l'Otan donne le site à la Défense nationale, pour le franc symbolique. En 2001, la Régie des Bâtiments achète la moitié du site, soit 30 hectares, pour y créer un centre Fedasil pour 320 demandeurs d'asile, toujours en fonction aujourd'hui. Puis en 2006, IDELUX acquiert les 30 ha suivants, avec l'essentiel des halls abandonnés, afin d'y créer un parc d'activités économiques. Son but : créer un parc d'activités économiques pour accueillir des PME et de petites industries. Dès les travaux commencés, la zone d'activités a très rapidement intéressé des entrepreneurs locaux. La situation idéale du parc de Courtil, à quelques encablures de la frontière grand-ducale, est aussi un atout.

Aujourd'hui, ce sont 29 entreprises pour près de 140 emplois qui y sont implantées, surtout pour des activités de stockage dans le domaine de la construction et de la filière bois ainsi que de petits ateliers. L'exception ? Euro Tabs, spécialisée dans la production de pastilles de chlore, la seule entreprise de production du parc. La palme de la croissance revient à l'entreprise Theis, spécialisée dans l'entretien des voiries et des espaces verts, qui a déjà multiplié son personnel par huit (46 personnes) depuis son arrivée sur le parc de Courtil, et vient de faire la demande pour réserver des espaces supplémentaires.

Les travaux de rénovation

IDELUX a réalisé l'équipement et toutes les infrastructures nécessaires à la nouvelle vocation du site, tels que l'alimentation en eau (réseau communal), la basse tension et la téléphonie ou encore la mise à gabarit des voiries et la pose de l'éclairage public. L'Intercommunale a mené des travaux importants de dépollution, de déboisement puis de verduration, ainsi que de démolition de halls semi-ouverts, trop vétustes ou non récupérables afin de créer de nouveaux espaces d'implantation de bâtiments.

Une des réalisations les plus spectaculaires a été la remise en état de l'enveloppe extérieure des 5 igloos à l'entrée du site. Quasiment indestructibles et avec des propriétés bien spécifiques pour accueillir des activités de stockage, IDELUX avait la volonté de les réhabiliter.

Travaux et investissements

L'investissement des travaux s'élève à 5 803 168 € TVAC. La Direction de l'équipement des parcs d'activités (DEPA) de la DGO6 et la Direction de l'Aménagement Opération (DAO) de la DGO4 ont subsidié les travaux pour un montant total de 4 964 117€, la DGO6 intervenant pour 3 592 100€ et la DGO4 pour 1 372 017€.

Reportage TVLux

Article Entreprendre Aujourd'hui (mai 2017)

Contact

Jean-Philippe ROISEUX, Chef de projet

Stéphane WILKIN, Conseiller entreprises

Date événement

28/04/2017

Lieu

Courtil

S'adresse à

Entreprise

Mots-clés

GouvyIDELUXParcs d'activités économiques

Toute l'actualité