Accueil > Actualité > La technologie mise au point par Revatis s'exporte à Dubaï

La technologie mise au point par Revatis s'exporte à Dubaï

Le 03/03/2017

Après avoir signé un partenariat avec l'Université Texas A&M en décembre dernier, Revatis s'implante dans le Dubaï Science Park. Cette spin-off de l'Université de Liège, installée dans le centre d'entreprises Novalis à Marche-en-Famenne, est spécialisée dans la médecine régénérative pour les chevaux. Etre présente dans les pays du Golfe était un must pour elle, là où les riches familles de dignitaires vouent une passion à leurs chevaux et chameaux de course qui peuvent valoir plusieurs millions d'euros.

En effet, Revatis souhaite y transférer sa technologie révolutionnaire. Celle-ci consiste à ponctionner des cellules-souches d'un cheval par biopsie dans le tissu musculaire. Ces cellules prélevées sont ensuite multipliées en laboratoire dans le but d'être réinjectées dans le corps de l'animal. L'objectif étant de lutter contre l'arthrose et surtout les tendinites en régénérant les tendons et les articulations.

Afin de promouvoir son expertise, Revatis a décidé de s'implanter sur le Dubaï Science Park et d'y construire un laboratoire et une bio-banque qui devront être opérationnels en juin. Il s'agit de cultiver les cellules-souches et d'en faire un usage thérapeutique ou de les préserver congelées dans une bio-banque locale.

Pour développer ce projet d'envergure, Revatis a créé une joint venture avec des investisseurs locaux. L'investissement s'élève à un million de dollars avec l'engagement de 3 équivalents temps plein sur place, l'encadrement scientifique sera, quant à lui, assuré par l'équipe belge installée sur le parc scientifique Novalis.

Nul doute que Revatis n'en a pas fini avec ses développements internationaux.