Accueil > Actualité > IDELUX étudie la faisabilité d'installation de stations-service au gaz naturel

IDELUX étudie la faisabilité d'installation de stations-service au gaz naturel

Le 17/11/2016

Ce 7 novembre, IDELUX a signé une convention de collaboration avec ENORA, société fondée par ELSA (filiale « énergie » de l'Intercommunale IDETA), ENGIE Electrabel et G&V Energy Group, afin d'étudier la faisabilité d'installation de stations-service au CNG dans la province de Luxembourg. L'Intercommunale souhaite ainsi favoriser l'utilisation d'un carburant de transition respectueux de l'environnement.

La voiture au gaz naturel comprimé (CNG), une réelle alternative ?

En Europe, les déplacements motorisés comptent pour 18 % de la totalité des émissions de gaz à effet de serre. Or les véhicules au gaz naturel constituent une réelle alternative et participent ainsi activement aux objectifs climatiques ambitieux en termes de réduction des dioxydes de carbone. Actuellement, pratiquement toutes les marques proposent des voitures CNG. Le véritable frein à l'achat de tels véhicules est le manque de stations-service en Wallonie. Le développement d'infrastructures offrant du « gaz naturel comprimé » (CNG) est donc une condition sine qua non pour l'utilisation future de ce carburant non nocif pour l'environnement.

C'est dans ce but qu'IDELUX a décidé de collaborer avec ENORA afin d'étudier la faisabilité d'un tel projet dans notre province.

ENORA a l'ambition de devenir un acteur incontournable de la mobilité au gaz naturel en Wallonie notamment. La 7e station wallonne vient d'être inaugurée à Jemappes.

Avantages écologiques

Un véhicule au gaz naturel n'émet pratiquement pas de particules fines, ce qui est un avantage considérable, à l'heure où une vague importante de pollution aux particules fines, vient d'être annoncée sur une bonne partie de la Belgique. Par ailleurs, les émissions d'oxydes d'azote (NOx) sont de 50 à 60% inférieures à celles de l'essence et du diesel. Un véhicule au gaz naturel produit environ 27% de CO2 en moins que l'essence et 12% en moins que le diesel.

Avantages économiques

L'achat d'un véhicule neuf équipé au CNG, représente un faible surcoût, rapidement compensé par les avantages fiscaux et le prix avantageux à la pompe (30% moins cher que le diesel) qui assurent ainsi une réduction des coûts effective et immédiate.

Incitants pour les institutions publiques

Le Gouvernement wallon soutient le développement de l'utilisation de ce carburant.

Le Ministre de l'Environnement Carlo DI ANTONIO a ainsi clairement indiqué dans ses priorités pour les années à venir le soutien au développement d'un réseau en Wallonie, et le Ministre des Pouvoirs locaux Paul FURLAN offre désormais aux communes, provinces, CPAS et régies communales autonomes de Wallonie, la possibilité de solliciter une subvention pour l'achat de véhicules non polluants ou pour l'adaptation de leurs véhicules de plus de 3,5 tonnes aux normes environnementales.

En cas d'achat de véhicules de moins de 3,5 tonnes circulant au CNG, ces institutions pourront donc bénéficier d'une intervention financière de la Région wallonne de 20% de la facture totale (avec un montant maximum de 6 000 euros).

Et en province de Luxembourg ?

Actuellement, il n'existe aucune station de ce genre en province de Luxembourg, seul un projet porté par un privé verra le jour en 2017.

L'étude de faisabilité comprendra entre autres une analyse des sites clés, les contacts préalables avec les autorités et l'analyse du marché potentiel. Les résultats de cette première phase sont attendus pour mai 2017.

Ce projet s'inscrit dans la démarche PEP's Lux initiée par la Province de Luxembourg qui ambitionne de devenir un territoire à énergies positives d'ici 2050.