Accueil > Eau > Pour les communes > Gestion transfrontalière des eaux usées et pluviales du bassin de l'Eisch

Gestion transfrontalière des eaux usées et pluviales du bassin de l'Eisch

Du point de vue de l'assainissement des eaux usées, plusieurs scénarii sont envisageables pour les zones en assainissement collectif : création d'une station d'épuration côté belge, modernisation d'une ou de plusieurs station(s) grand-ducale(s) reprenant des eaux usées belges.

Quelques zones d'extension d'habitat étant situées en zone d'assainissement autonome, il faut aussi prendre en compte le devenir des eaux épurées individuellement : comment évacuer les eaux épurées dans un terrain peu infiltrant et dont la pente naturelle est dirigée vers le Grand-Duché de Luxembourg, en l'absence d'autre mode d'évacuation adéquat (cours d'eau, égout...) ?

La question des eaux pluviales est aussi posée. Elle est d'autant plus importante que les constructions de lotissements - en ce compris les voiries et zones de stationnement - aggravent l'imperméabilisation du sol et les débits de ruissellement excédentaires, dont une partie non négligeable se dirige vers le Grand-Duché de Luxembourg.

Étapes

Pour maîtriser ces impacts, l'AIVE a présenté l'idée d'un double schéma directeur transfrontalier pour prendre en compte à la fois l'assainissement des eaux usées et la gestion des eaux pluviales.

Assainissement : les solutions envisageables ont été étudiées et comparées du double point de vue économique et technico-environnemental, pour déterminer le meilleur scénario (regroupement d'agglomérations, type de traitement et d'ouvrage...). Une étude de faisabilité sur cinq scénarii précis vient de dégager une solution collective que les autorités des deux pays souhaitent mettre en œuvre avec le soutien de l'AIVE.

Eaux pluviales : les risques d'inondation existants ont été identifiés.

Ceux qui menacent directement les infrastructures en place nécessitent la création de solutions curatives : bassins de retenue, zones de stockage, aménagements de cours d'eau...

Pour les risques futurs (pouvant découler de l'urbanisation à venir de la zone) : un plan de zonage pluvial apportera des directives précises sur les solutions préventives à mettre en œuvre lors de tout projet de construction (infiltration, noues, fossés drainants, stockage avec rejets à débit limité, maîtrise différée des ruissellements...).

Une étude administrative et juridique doit encore concrétiser la portée des schémas directeurs : leur aspect contraignant et leurs modalités d'application pourront être intégrés dans les pratiques courantes d'urbanisme et d'aménagement du territoire au niveau communal.

État d'avancement

L'assainissement des eaux usées de la zone transfrontalière a fait l'objet d'une réunion décisionnelle sur le schéma retenu le 18 juin 2015.

Documents à télécharger