Accueil > Eau > Pour les communes > Assurer à chacun une eau de qualité au quotidien

Assurer à chacun une eau de qualité au quotidien

L'AIVE aide les producteurs et distributeurs d'eau potable en province de Luxembourg. L'eau du robinet est le bien de consommation courant le plus surveillé en Wallonie. Bien plus que simplement « potable », elle est très bonne pour la santé, à prix plancher !

La qualité de l'eau de distribution

L'eau distribuée aux consommateurs doit être de qualité irréprochable et répondre aux normes légales. Il arrive qu'elle doive être traitée avant d'être distribuée. Dans ce cas, la réalisation d'une station de traitement est indispensable.

Eau agressive ou entartrante ?

La législation reste silencieuse sur le caractère agressif ou entartrant d'une eau. Celui-ci conditionne pourtant la conservation des ouvrages et des réseaux de distribution d'eau. La norme impose uniquement une fourchette dans laquelle la valeur du pH doit être incluse, à savoir 6,5 <= pH < 9,2.

Une eau neutre ou à l'équilibre est une eau qui n'est ni agressive ni incrustante.

Une eau agressive est une eau dont la valeur du pH est inférieure à celle du pH d'équilibre (= 7). Elle contient un excès de gaz carbonique agressif et a tendance :

  • à provoquer la corrosion des conduites (fonte, acier, cuivre, zinc ou plomb). Pour rappel, une eau chargée en plomb en concentration excessive est toxique pour le consommateur ;
  • à dissoudre le calcaire et à attaquer le ciment et le béton. Elle empêche la formation d'une couche protectrice de carbonate de calcium permettant de tapisser les conduites pour éviter le contact eau-métal et détériore les réservoirs de stockage.

Une eau entartrante / incrustante est une eau dont la valeur du pH est supérieure à celle du pH d'équilibre. Cette eau a tendance :

  • à précipiter le calcaire revêtant ainsi les parois intérieurs des canalisations réduisant leur section ;
  • à provoquer l'entartrage des appareils ménagers à résistance chauffante.

Teneur en fer et manganèse

Le fer et le manganèse peuvent être naturellement présents dans l'eau. Ils ne sont pas toxiques. Les teneurs limites sont principalement fixées en fonction des désagréments que leur présence peut entraîner :

  • Pour l'usager : une eau colorée (rouge pour le fer - noire pour le manganèse) et une turbidité déplaisante ;
  • Pour les ouvrages de distribution d'eau : un développement de micro-organismes dans les canalisations, ce qui entrave l'écoulement de l'eau et engendre des corrosions.

Pureté bactériologique

Une eau de distribution ne doit pas contenir d'organismes pathogènes. La présence de certains germes témoignant d'une contamination fécale peut être due à la présence d'animaux sur les sites de captage. Certaines bactéries peuvent provenir d'un séjour prolongé de l'eau dans un réservoir de stockage ou des conduites de distribution. L'ajout d'une quantité mesurée de chlore à l'eau de distribution permet de prévenir tout risque sanitaire qui pourrait découler de la présence de ces organismes indésirables.

Notre conseil : si votre eau de distribution sent le chlore, mettez-la une vingtaine de minutes au réfrigérateur et il n'y paraîtra plus.

Les nitrates

Côté nitrates, l'eau distribuée doit aussi être conforme à la législation.

Pour en savoir plus sur l'usage des nitrates en agriculture, consultez le site web de Nitrawal.

Seuls quelques captages connaissent une concentration en nitrates qui approche la valeur limite de 50 mg/l. Leur présence dans l'eau est essentiellement due à l'utilisation d'engrais sur des terrains situés en amont des zones de prise d'eau par lessivage des sols. Les teneurs peuvent présenter de nettes poussées saisonnières.

Consultez également