Accueil > Eau > Pour les communes > Assainissement transfrontalier

Assainissement transfrontalier

Malgré tout, la région transfrontalière de Signeulx, Mussy-la-Ville et Bleid (côté belge) et de plusieurs communes côté français ne dispose pas encore de solution d'assainissement. Cet assainissement est le dernier maillon de la chaîne à réaliser pour disposer d'une protection complète du bassin versant de la Vire.
L'assainissement des communes françaises concernées a été récemment défini comme prioritaire par leurs autorités de tutelle.
Communes concernées : Musson (B), Virton (B) ; Ville-Houdlémont (F), Saint-Pancré (F), Tellancourt (F), Doncourt-Cité (F) et Saint-Supplet (F).

Les grandes étapes

Le projet est découpé en quatre phases successives :

  1. études de diagnostic : état de la situation existante au niveau des réseaux de collecte et des stations d'épuration
  2. étude de comparaison de scénarios de regroupement et d'implantation d'ouvrages d'assainissement (sur base de critères techniques, environnementaux et économiques)
  3. établissement d'un schéma directeur d'assainissement transfrontalier
  4. études techniques des solutions retenues (collecteurs et stations d'épuration)

Les trois premières étapes ont été achevées en 2010.

Le schéma directeur qui est issu de ce travail a conclu à l'opportunité de réaliser une station d'épuration transfrontalière à Signeulx (commune de Musson). Cette station, inaugurée en juin 2015, a une capacité de 3 100 EH, ¾ des besoins étant réservés pour la Belgique.

Cet ouvrage, ainsi qu'une partie des collecteurs, a bénéficié de fonds FEDER du programme Interreg IV, à hauteur de 50 % (cofinanceurs nationaux : SPGE (B), T2L (F)).

Documents à télécharger